Devenir juriste spécialisé : pourquoi choisir une école de droit ?

Aujourd’hui, il n’y a pas un secteur de la société dans lequel le droit n’est pas présent. Qu’il s’agit de la santé, des entreprises, de la politique, et même de la famille, cette filière d’éducation trouve sa raison d’être. Mais pour en arriver là, cette science généraliste a dû se spécifier dans chacun de ces domaines. Ainsi, pour devenir juriste accompli, il est important de se spécialiser en école de droit dans une matière précise. Découvrez dans cet article les formations à suivre pour devenir un expert juriste.

La nécessité d’un master en droit

Le premier cycle du droit est une phase qui permet d'acquérir les bases en culture générale du droit, toutes branches confondues. Vous l’aurez compris, il s’agit d’une formation généraliste. Après l’avoir reçu avec succès, on se demande pourquoi poursuivre en master dans une école de droit ou dans une université.

En réalité, intégrer un master en droit donne droit au terme du cursus à un diplôme de deuxième cycle pour ne pas se limiter aux notions générales du domaine de formation. Autrement dit, le master en droit est une formation spécialisée de deux ans qui conduit à un des métiers spécifiques du secteur juridique. Il n’est accessible qu’après une formation juridique de niveau Bac+3, un bachelor, une licence ou une licence professionnelle.

Les Masters M2 possibles en école de droit

En dehors des spécialités proposées dans les autres entités de formation, comme les universités, à l’école de droit, vous pouvez vous spécialiser en suivant un :

  • Mastère 2 droit social - contentieux du travail ;
  • Mastère 2 droit pénal des affaires ;
  • Mastère 2 droit et gestion du patrimoine ;
  • Mastère 2 droit de la propriété intellectuelle et du numérique ;
  • Mastère 2 droit fiscal des affaires et fiscalités appliquées ;
  • Mastère 2 droit du sport, etc.

Pourquoi privilégier une école de droit plutôt que l’université ?

Il existe plusieurs avantages, de quoi être motivé, pour choisir une école de droit au détriment d’une université afin de se faire former en master M2. En prime abord, comme son nom l’indique, une école est un établissement d’enseignement, dont la finalité est de former les aspirants aux métiers juridiques dans une approche nouvelle du droit. De plus, en leur sein, vous bénéficiez des formations intensives et ciblées. Lesquelles vous permettront d’acquérir des connaissances et les réflexes nécessaires pour être immédiatement opérationnels dans votre métier d’expert juriste.

En choisissant de vous former dans une école de droit, vous bénéficiez :

  • d'une formation professionnelle ;
  • d'un encadrement rapproché ;
  • d'une relation privilégiée avec les enseignants ;
  • d'une formation pratique dispensée par des professionnels à un effectif réduit ;
  • de la possibilité de suivre une formation en alternance, et bien d’autres.

Il faut souligner que ces conditions d’études ne se sont pas observées dans les universités et les facultés qui d’ailleurs sont reconnues pour leurs formations purement théoriques. Or, les structures d’embauche ne recherchent que des personnes capables d’être opérationnelles et compétentes dans la pratique.

Opter pour un master en alternance

Vous avez un faible budget pour financer votre formation en droit ? Le fait d’opter pour un master en alternance vous offre la possibilité de faire vos études autrement, tout simplement en travaillant dans une structure. Ainsi, vous avez un salaire et en même temps votre formation devient gratuite, car les frais de scolarité sont totalement pris en charge par l’entreprise et la Région, ceci, à travers la taxe de l’apprentissage. Votre temps sera alors partagé entre l’entreprise d'embauche en apprentissage et l’école de droit où vous préparez votre master de droit. De plus, à la fin de votre formation vous n’aurez plus de chercher un emploi, puisque l’entreprise constitue déjà votre première piste d’atterrissage.

Les débouchés possibles après un master en droit

Le mater en droit permet d’exercer un métier juridique spécifique. Parmi les métiers classiques, on retrouve le doctorat et la voix universitaire, les professions judiciaires (avocat, notaire…), l’administration du travail, les organismes internationaux, etc.

Quant aux professions émergentes, on fait allusion au métier de juriste contrôle de gestion, juriste déontologie des entreprises, juristes dans les directions Asset management, sociétés immobilières, et bien d’autres.

Des grands cabinets d'affaires aux palais de justice, les métiers du droit et de la justice passionnent. Les avocats éveillent la curiosité. De cet engouement n...
Les situations de la vie quotidienne qui nous imposent d'argumenter, négocier ou exprimer une opinion sont monnaie courante. Dans ces situations de mise sous te...
Les contrats de travail sont les plus régulièrement passés dans le monde des affaires. Au regard des nombreux effets de droit qui naissent de la formation d’un ...
Vous êtes-t-il déjà arrivé de tomber sous le coup de la loi?? Ou carrément, vous désirez vous confier à des personnes opérantes dans le domaine de la justice po...
La gestion de biens immobiliers n’est pas toujours une tâche aisée. Elle devient en effet complexe lorsqu’il s’agit de plus de 3 biens. Pour faciliter cette ges...
La création d’une marque est un processus qui se doit d'être mené avec professionnalisme, pour espérer avoir un résultat satisfaisant. Elle nécessite en effet b...
A propos
Pour toute demande de partenariat, n’hésitez pas à nous solliciter via notre formulaire de contact. Création de site 66 - Crédits Photos
Thématiques